Un chemin vers la liberté

Pourquoi demander de l’aide ?

Se lève-t-on un matin en se disant: « Tiens, et si je me faisais aider ! » Et bien je n’ai jamais connu ce genre d’expérience (dans mon cas comme dans ma pratique professionnelle). Alors, qu’est-ce qui fait, qu’on va un jour franchir la porte d’un coach, d’un psy, d’un écoutant. Chacun aura sa « motivation » :

-Des difficultés personnelles comme une sensation de vide, de répétition, un état d’anxiété, de mal-être…

-Une épreuve de vie: deuil, séparation, maladie, perte d’emploi, abus sexuel…

-Des problèmes interpersonnels: avec son conjoint, ses enfants, ses parents, son patron, ses collègues…

Ce qui est commun, c’est la souffrance et c’est elle qui amène la plupart à consulter.

Rencontrer la personne qui vous convient

Pour mettre toutes les chances de votre côté, soyez attentif (ve) : Est-ce que la personne qui est en face de moi me convient? Est-ce que je me sens accueilli, respecté et entendu? Vous pouvez aussi poser des questions sur son parcours de formation, ses compétences. Et les réponses sont importantes pour le succès de votre démarche. Elles  contribueront à votre engagement dans la poursuite du processus et dans le choix de la méthode : psys, coach, sophrologue, séminaire, séances individuelles, ateliers …

Aucune n’est préférable à une autre. Ce sera celle qui vous conviendra qui vous sera profitable, et vous saurez qu’elle vous est utile si elle vous permet de sortir de votre souffrance.

Mon expérience

Pour ma part, j’ai décidé de me faire aider vraiment (donc de m’aider moi-même) après,  une formation (en relation d’aide) qui m’avait mise face à une prise de conscience importante mais dont je ne savais que faire à part alourdir un peu plus ma vie. J’avais fait un essai quelques années plus tôt, mais peut-être que je n’étais pas prête, en tous cas je n’ai pas « accroché » avec le thérapeute (psychanalyste) d’alors. Plus tard, c’est un accident de la vie et le conseil de mon médecin qui m’a ramené vers un autre thérapeute, avec une méthode différente de la précédente. La première était gestalt-thérapeute, le second formé à l’approche systémique centrée compétences. Les 2, de par leurs similitudes et leurs différences m’ont permis d’accomplir un travail d’introspection et de passer à l’action dans les domaines de ma vie. J’ai évolué,  changer ce qui ne me convenait pas ou plus, ouvert mon champ des possibles. Cela m’a aidé à sortir de mes conditionnements, de mes croyances qui bien souvent me limitaient. Cela m’a apporté une conscience accrue, une clarification dans mes pensées. Au fil du temps j’ai gagné en sérénité, en liberté.

Le chemin vers la liberté est un chemin passionnant…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s