Du bon pain pour changer…

Une histoire de pain :

J’aime le pain. Et quand je tombe sur le site D’Alex Croquet « fou de pain »*, ma curiosité est en appétit. Quand je lis que « le pain est vivant », j’ai la confirmation de ce que je pressens quand je m’amuse à fabriquer du pain, et ce, depuis ma tendre enfance.

Mais où veut-elle en venir, vous demandez-vous certainement en lisant ce premier paragraphe ? J’aime jouer – vous l’avez peut-être déjà compris – Il y a cette part d’inconnu et de surprise du « tout est possible ». Et je le crois en effet, alors jouons et revenons à notre pain…

Tout est inter-relié :

Le pain est donc vivant. Il inter-agit en fonctions de nombreux paramètres : les farines qui le constituent, l’eau, le levain ou la levure, le temps – celui qu’il fait dehors comme celui dont il a besoin pour sa fermentation – et bien sûr le pétrissage sans oublier le cœur et l’âme de l’artisan.`

l’utilisation de la métaphore pour toucher le cerveau droit :

Quand vous en êtes ici de votre lecture, vous aurez sans doute compris que j’adore raconter des histoires et surtout me servir des métaphores : Celle du pain est celle que j’ai choisie pour illustrer l’idée du changement que je vous présente.

Qu’est-ce que le changement ?

Le changement est un composant naturel de la vie qui s’élabore à partir de ce qui nous constitue et l’influence de ce que nous vivons, ou si vous préférez entre ce que nous sommes et ce qui nous vient de l’extérieur. Ce sont ces 2 éléments qui en inter-agissant , provoquent le changement.

Quelquefois, cela se fait donc de manière fluide, sans que l’on se rende bien compte qu’il y ait évolution. D’autres fois, il peut être utile de provoquer le changement de manière délibérée. Et ce qui est chouette, c’est que c’est possible.

Une recette du changement :

Pour cela, au moins 3 ingrédients entrent dans la nouvelle recette – il existe une multitude de pains –

  1. Se rendre compte que l’on souhaite changer, si ce n’est soi, au moins la situation vécue. C’est un bon départ, car même si à ce stade on ne sait pas ce que l’on veut vraiment, on sait au moins ce que l’on ne veut plus. Dans tous les cas, l’expérience est inconfortable.
  2. Ensuite, identifier ce qui a été déjà fait pour transformer ce que l’on ne veut plus . Regarder la manière dont on pourrait faire autrement . Et explorer ces différentes manières possibles pour avancer. Ce peut être parler à un ami, lire un livre, écouter une musique qui interpelle, cuisiner, écrire, dessiner, faire un voyage, faire appel à un coach, consulter un thérapeute…
  3. Et à mon sens, un ingrédient important également, est le courage. Il est nécessaire pour aller à la rencontre du changement. N’y a-t’il pas un proverbe populaire qui dit ? : « On sait ce que l’on quitte, on ne sait pas ce que l’on prend ». Cela pouvant laisser supposer que l’avenir est incertain et qu’il est préférable de rester sur ce qu’on connait… Soit, manger par exemple du pain industriel toute sa vie…

Et bien, je pense que le risque de goûter à d’autres pains vaut vraiment la peine. Il y a là bien plus de choses à prendre, qu’à laisser. En faisant -achetant- toujours la même pain, on a des chances de goûter toujours le même pain. En changeant la recette – ou de boulangerie – et en étant à l’initiative de ce choix, il est fort probable que vous alliez à la rencontres de goût, de saveurs vous révélant des richesses insoupçonnées.

C’est aussi ce que je vous propose à travers mon accompagnement. Et si vous désirez en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter. Ce sera avec plaisir que je chercherais avec vous, votre propre recette de pain.

* Ce n’est que par plaisir du partage que je vous ai mis le lien, il va de soi (pour moi) que je n’ai aucun intérêt financier ou autre avantage à citer cet artisan.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s